CODEP06-FFCT

La Cheminotte : impressions de nos amis de l’AVH et de l’US Capd’Ail

mardi 17 juin 2008 par cyclotourisme06

Nous nous permettons de modifier cet article pour apporter notre témoignage au dévouement de Jean Marie Tschan, pilote de tadem, prématurément disparu mi-juin. Amitié et une très grande discrétion dans ton bénévolat t’ont attiré la sympathie de tous. Merci Jean Marie pour ton action et au revoir ........ Tes amis du CoDep06.

l’article=>

Les quatre tandems de l’AVH qui avaient participé le 19 avril dernier au "Brevet de la presqu’île de Saint-Tropez", de nouveau accompagnés par celui de Christian et Henriette, nos amis du club de Cap d’Ail, se sont retrouvés trois semaines après, en ce dimanche 11 mai, toujours sur les routes varoises, pour "la Cheminote".

- Parmi les trois parcours proposés notre choix s’est porté sur celui de 100 kilomètres pour 660 mètres de dénivelé. Partis vers 8 heures d’un village de vacances situé à Saint-Raphaël, nous avons traversé Fréjus, Roquebrune, Le Muy, Les Arcs, Taradeau, Lorgues, pour revenir sur Les Arcs, puis par La Motte,Roquebrune et Fréjus rejoindre notre point de départ.

- Encore une fois, les routes du Var se sont révélées "vicieuses". Sous un ciel voilé, le début du parcours, très plat, il faut le dire, a été accompli dans une facilité presque déconcertante, malgré un petit vent continu et en dépit de quelques erreurs d’orientation qui ont ajouté quelques kilomètres aux compteurs. Gravir, sous un soleil qui devenait plus vaillant, les "bosses" autour de Lorgues où était concentré l’essentiel du dénivelé n’a guère entamé notre forme et n’avait rien de comparable à ce que nous avions enduré, dans le même secteur, trois semaines plus tôt. C’est, en fait, quand nous pensions en avoir terminé avec toute probabilité de difficulté que les choses se sont corsées : après une belle descente dans le hameau de La Bouverie, à Roquebrune, la vingtaine de kilomètres de "plat" qui nous restait à faire, nous a, sans doute à cause d’un vent contraire soutenu, paru interminable et a laissé certains d’entre nous "sur les rotules".

- Peu après 13 heures 30, nous en avions terminé. Il ne restait, avant que nos pilotes chargent les tandems sur la remorque et que nous remontions tous dans le minibus, qu’à puiser un peu de réconfort dans les verres de rosé offerts, avec beaucoup d’amabilité, par les organisateurs.

- Ce fut encore une belle randonnée cycliste, moins facile, sans doute, que nous le croyions.
- Les organisateurs, qui commencent à nous bien connaitre puisque c’est la troisième fois que notre groupe prend part à cette concentration, nous ont réservé un excellent accueil.

Michel Farfallini


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2446300

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSReportages   ?

Creative Commons License