CODEP06-FFCT

le groupe de tandem du comité de Nice de l’AVH « association Valentin HaÃœy au service des aveugles et des malvoyants

lundi 28 avril 2008 par michel

Participation des tandémistes non-voyants de l’AVH Nice au brevet de la presqu’île de Saint-Tropez du 19 avril 2008

Pour la troisième année consécutive, le groupe de tandem du comité de Nice de l’AVH « association Valentin HaÜy au service des aveugles et des malvoyants), a participé, samedi, 19 avril, au « Brevet de la presqu’île de Saint-Tropez » organisé par les « Braquets tropéziens ». Les quatre équipes inscrites cette année à cette épreuve étaient respectivement constituées de : Jean-Marie et Anne-Marie, Jacky et Tania, Jimmy et Claude, Michel et Michel ; tous ces cyclistes étant aussi membres du club cyclotouriste de Cap d’Ail et par son biais licenciés à la Fédération française de cyclotourisme. Nos amis Christian et Henriette, également membres du club de Cap d’Ail, avaient décidé eux aussi de pédaler, pour l’occasion, en tandem plutôt que sur leurs vélos.

Tous en avance au départ de Nice, fixé à 6 heures, nous avons pu enfourcher nos tandems - que nos pilotes se sont afférés à débarquer de leur remorque en un temps record - dès 8 heures. Très solidaire, notre petit groupe a tenu, tout au long du parcours, un rythme sinon soutenu, du moins très convenable ; aussi, c’est vers 14 heures 10 que nous avons rejoint notre point de départ, après avoir « bouclé la boucle » du « circuit moyen » soit 111 kilomètres pour 1 100 mètres de dénivelé.

Le parcours de l’an dernier nous avait séduit tant par son tracé sportif, tout en bosses, que par le charme, la grande beauté, même, des endroits traversés : bord de mer, longues routes en corniche surplombant le rivage, coins de forêt méditerranéenne totalement sauvages. Cette année, le tracé était très différent mais tout aussi magnifique. Pour ce qui est du sport, le Var se révèle être, où qu’on y circule, un véritable terrain à bosses qui exige du cycliste un effort bref à chaque fois mais sans cesse renouvelé. Pour ce qui est des endroits traversés, les rivages ont cette fois laissé place à la garrigue, à la forêt de chênes liège ou de pins, aux vignobles, presque toujours parcourus par de petites routes de campagne où il fait bon rouler, le nez au vent, en flairant des senteurs qui me rappelaient par moments les bonbons Ricola (vous savez, ces bonbons aux plantes aromatiques et médicinales). Nous avons aussi traversé quelques villages du Moyen-Var : Plan de la Tour, Vidauban, Tarradeau (haut-lieu des Côtes de Provence), Lorgues, Vidauban (encore), La Garde Freinet, Grimaud.

A l’arrivée, les organisateurs ayant bien fait les choses, nos efforts furent récompensés par la dégustation de quelques produits du terroir : une anchoyade exquise et quelques verres de rosé et de rouge du cru, anchoyade et côte de Provence formant, je puis vous l’assurer, un « tandem » d’exception.

Il faut féliciter les "Braquets tropéziens" pour l’organisation de ce "brevet", très réussie : parcours parfaitement fléché, ravitaillement généreux, accueil chaleureux à l’arrivée autour du vin du pays.

Nous recommencerons, donc, l’an prochain. Qui a dit : « Cette fois, ce sera pour le grand parcours, 150 kilomètres et 1 600 mètres de dénivelé «  ?

Michel


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 2446781

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSReportages   ?

Creative Commons License